Accueil > Les enseignements > Latin > Présentation de l’option latin

Présentation de l’option latin

mardi 12 avril 2016 par C.GIBBONS

Quelques informations à destination des parents des élèves de 6e concernant l’option latin.

Madame, Monsieur,

Alors que le deuxième trimestre se termine et que l’année scolaire prochaine se profile à l’horizon, vous devrez faire le choix avec votre enfant d’inscrire ce dernier, ou pas, en latin.
Votre enfant a eu une présentation de cette matière entre le 19 et le 23 mars dernier et a découvert la civilisation romaine et les mythes antiques en histoire et en français pendant son année de sixième.

Voici quelques informations supplémentaires pour vous aider à choisir.

A QUOI SERT LE LATIN ?

- A progresser dans toutes les matières :

  • 80% des mots français viennent du latin  : en découvrant la langue latine, on comprend mieux la langue française, en particulier le sens de certains mots ou des étrangetés orthographiques.
  • L’italien et l’espagnol sont des langues romanes, issues du latin. Les élèves qui apprennent à la fois l’espagnol et le latin, par exemple, y trouveront des éléments communs qui aident à progresser des deux côtés. L’allemand et le latin sont des langues qui se déclinent (la terminaison des mots est en lien avec la fonction – appelée « cas » – du mot dans la phrase) : lorsqu’on connaît les déclinaisons en latin, ça simplifie l’apprentissage des cas en allemand !
  • L’apprentissage des langues anciennes forme à une « gymnastique de l’esprit » pour reconnaître le verbe, le sujet et ses compléments à partir des terminaisons, habituant ainsi aux raisonnements logiques demandés dans les matières scientifiques.

- A découvrir une civilisation et à comprendre la nôtre :

  • Une grande partie de la civilisation française et même de l’Europe et du bassin méditerranéen est issue du monde romain : le calendrier, le droit, les institutions politiques, l’architecture, les légendes, la littérature, les symboles, etc.
  • L’élève latiniste comprendra mieux son patrimoine à travers l’étude de l’architecture et des vestiges que les Latins nous ont laissés comme le pont du Gard, le théâtre d’Orange ou les arènes de Nîmes.
  • Le latin permet également d’éduquer à la citoyenneté  : les élèves découvrent ce que notre démocratie doit à la République.

A QUI S’ADRESSE LE LATIN ?

  • Le latin n’est pas une matière difficile : elle n’est donc pas réservée aux bons élèves. Comme dit précédemment, le latin clarifie l’orthographe et la grammaire en français, aide par ses constructions logiques en mathématiques, favorise la compréhension des langues vivantes. Le latin aide l’élève dans toutes les matières.
  • Il faut se sentir motivé  : en effet, des apprentissages du vocabulaire, des conjugaisons et des déclinaisons réguliers sont nécessaires et l’élève qui n’apprend pas ses leçons se sent vite perdu. Par ailleurs, les heures de latin s’ajoutent à l’emploi du temps « normal », à raison de 2 heures supplémentaires par semaine en 5e puis 3 heures en 4e et en 3e.
  • Il ne faut pas oublier que ce choix engage votre enfant jusqu’à la fin de l’année de 3e. Il faut donc également qu’il soit volontaire.

QU’APPREND-ON ?

On apprend bien sûr les bases de la langue latine pour lire et comprendre un texte latin, mais pas uniquement.

Nous traitons l’étymologie des mots, pour savoir d’où vient notre langue afin de mieux la maîtriser. Vous trouverez en pièce jointe des exercices sur l’étymologie abordés avec les élèves de 6e lors de la présentation du latin et un jeu de mots mêlés pour aller plus loin.

Nous abordons aussi les différents aspects de la culture latine tout en la confrontant à notre culture actuelle. C’est ainsi que nous parlerons mythologie, civilisation, religions antiques.

En 5e, l’accent est mis sur la vie quotidienne des Romains : leur façon de s’habiller, de manger, d’éduquer leurs enfants. Nous découvrons aussi leurs héros légendaires, leurs dieux, et quelques fables mettant en scène des animaux fantastiques.

En 4e, nous abordons les révoltes et révolutions qui ont permis à Rome de passer de le la monarchie à la république, puis nous suivons Hannibal et ses terribles éléphants dans leur traversée des Alpes, suivi de Vercingétorix face à Jules César. Nous prenons un peu de loisir en découvrant la culture grecque (et son alphabet !) et les loisirs romains (thermes, jeux du cirque). Pour finir, nous essayons de comprendre les croyances et les superstitions de l’Antiquité, parfois bien étranges…

En 3e, nous découvrons les événements bouleversants qui se sont produits durant le passage de la République à l’Empire Romain, puis nous étudions la vie des empereurs, des plus sereins aux plus fous ! L’empire est également synonyme de loisirs et l’occasion pour nous d’une pause poétique et bucolique. L’extension de l’Empire nous pousse enfin à étudier la circulation dans le monde méditerranéen ainsi que les croyances, cultes et superstitions qui cohabitent.

REMARQUES PRATIQUES :

  • Le latin représente dans l’emploi du temps 2 heures par semaine en 5e, puis 3 heures en 4e et en 3e.
  • Les modalités du travail en classe : lectures, compréhensions de texte, exposés, grande place de l’oral, recherches informatiques...
  • Le travail à la maison : il consiste essentiellement en l’apprentissage des leçons et représente une heure de travail par semaine en moyenne.
  • Exposés, interrogations surprises ou prévues, interrogations orales et bilans à la fin des chapitres forment la moyenne de latin. En écoutant attentivement en classe et en apprenant régulièrement les leçons à la maison, les moyennes sont souvent excellentes, récompensant ainsi légitiment le travail accompli par l’élève.
  • Au brevet, il n’y a pas d’épreuve en latin. Seuls les points supérieurs à la moyenne sont pris en compte dans le contrôle continu : votre enfant n’est donc pas pénalisé s’il a moins de dix sur vingt en latin en 3e.

COMMENT FAIRE CE CHOIX ?

Evitez de forcer votre enfant à prendre l’option latin s’il est dégoûté à l’avance, mais encouragez-le s’il hésite notamment par manque de confiance en lui.
Le professeur principal de sa classe pourra également vous conseiller.

Enfin, pour de plus amples informations, n’hésitez pas à me contacter. Votre enfant peut venir me rencontrer aux récréations du matin, le lundi, mercredi et vendredi, en salle 106. Un rendez-vous avec vous-même et votre enfant peut également être fixé.

Madame Gibbons, professeur de lettres classiques


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Émile Zola - Vernouillet (78) (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Zina Millet, principale